Où va l’Eglise de St-Brieuc et Tréguier ?

vendredi 28 avril 2017
par  Patrick BODOLEC
popularité : 10%

La Mission est un risque -
Notre évêque nous parle :

« Toi qui as consacré ton Fils unique par l’Esprit Saint et qui l’a établi Christ et Seigneur, nous te prions : puisque tu nous as consacrés en lui, fais que nous soyons pour le monde les témoins d’un Évangile de salut ».

A vous tous, frères et sœurs, membres de notre Eglise en synode, je voudrais redire les mots du Seigneur : vous êtes unis au Christ et consacrés en lui … pour le connaître mieux, pour l’aimer et le suivre, pour aller à la source, accepter de nous former à son école, vivre par Lui, avec Lui et en Lui…

Nous sommes en synode ! Et, même au jour de Pentecôte [4 juin – Rassemblement diocésain], ce ne sera pas fini. Nous avons déjà beaucoup reçu de la Parole partagée dans les équipes, de la volonté de Dieu recherchée dans les assemblées, du discernement et des décisions votées. Je porte chaque jour, dans ma prière et mon travail, les chemins qui se dessinent.

Nous pourrions avoir - ici ou là - des regrets : trop de choses, ou bien ceci qui n’a pas été assez souligné, même si c’est si important, ou bien encore le désir d’être plus audacieux. N’ayons pas peur d’avancer. La réception du synode, le moment venu, comme son déroulement actuel, ne pourra pas s’appuyer sur nos seules forces ou sur ce que nous faisons déjà, mais sur l’accueil de la force de l’Esprit pour nous convertir et mener une vie nouvelle.

Notre diocèse connaîtra forcément des changements importants dans les années à venir. Nous ne nous installerons pas dans les regrets mais nous dirons plutôt comme le psalmiste (Ps 42) : « Pourquoi te désoler, ô mon âme et gémir sur moi ? Espère en Dieu. De nouveau, je rendrai grâce. Il est mon sauveur et mon Dieu. ». Non, nous ne voulons pas nous lamenter ou rêver seulement du passé, nous désirons accueillir ce que Dieu fait et fera dans nos pauvretés, dans nos faiblesses. Nous voulons choisir résolument les initiatives missionnaires avant notre organisation interne, choisir d’aller voir ceux qui sont seuls avant de chercher à nous réunir entre nous, choisir d’être proches de ceux qui ne vivent pas très bien, sans nous concentrer sur notre bien-être personnel, même spirituel.

(Extrait de l’homélie / messe chrismale 2017)

+ Denis Moutel
évêque de Saint-Brieuc et Tréguier


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Facebook

Facebook