Quitter notre parking !

samedi 30 septembre 2017
par  Père Jean MABUNDI
popularité : 8%

Samedi 23 septembre 2017, au Foyer de Charité, Maison Saint François de Dinard, est née notre Communauté Pastorale de Dinan, la communauté des paroisses de Brusvily, Dinan, Evran, Plélan le Petit, Pleudihen sur Rance et Saint-Samson sur Rance.
Nos six paroisses de la région de Dinan veulent poursuivre l’effort de se mettre au service les uns des autres en créant une communauté Pastorale. Notre synode diocésain nous a orientés vers cette organisation, lieu d’un nouveau souffle missionnaire.
Désormais, nous ne parlerons plus du Secteur Pastoral de Dinan, nous sommes devenus Communauté Pastorale de Dinan : avec nos six EAP et une équipe des clercs, prêtres et diacres, autour d’un projet pastoral commun que nous vous livrerons dans les meilleurs délais. Nous en avons tracé de grands axes ensemble, pour que chaque paroisse l’adapte à son identité et à ses réalités. (Merci de lire les Actes du Synode p.38)
Ainsi nous sommes entrés dans une démarche qui nous évite de nous croire sur un parking des sécurités assurées ; une démarche qui nous ouvre à d’autres propositions nouvelles de poids ; une démarche de préférer les ponts aux murs à bâtir entre nous six et dans la zone pastorale (+ Broons, Caulnes, Plancoët et Ploubalay).
Quitter notre parking, c’est accepter de poursuivre ensemble la recherche, avec les autres paroisses de notre Communauté, pour que notre Eglise devienne davantage chaleureuse et missionnaire : ouverte aux interrogations de nos contemporains et de notre territoire, une Eglise où des mains se tendent pour relever l’autre, où se croisent des regards qui aiment et qui font exister l’autre.
Quitter notre parking, c’est accueillir notre catholicité comme une unité des légitimes diversités, dès lors que celles-ci sont profitables à l’unité. Il s’agit pour nous d’écrire ensemble et aujourd’hui un Evangile à travers nos bonnes initiatives et nos gestes fraternels ; un évangile qui rayonne à travers nos communautés paroissiales, comme ce projet pastoral commun à travailler et à porter dans chaque communauté paroissiale.
La détresse humaine aux multiples visages nous bouleverse chaque jour dans nos milieux de vie, qu’il s’agisse de la vie familiale ou professionnelle, civique ou économique, nationale ou internationale… Rien de tout cela n’échappe à l’emprise de l’Evangile de Jésus-Christ. Evangélisation et humanisation s’appellent mutuellement. Il n’y a pas de d’abord et d’ensuite. Les deux devoirs nous incombent !
Bonne route ensemble.

Jean MABUNDI

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Facebook

Facebook